Poèmes récents‎ > ‎

Jour de colère

JOUR DE COLÈRE

 

 

Soleil, éteins-toi !

Lune, voile-toi la face !

 

Vents, détruisez !

 

Les hommes ne sont plus des hommes,

La terre est en deuil.

 

Dans cette jungle, loups, hurlez !

 

Appeler les hommes « loups » est faire injure aux loups

Quand une jeune fiancée ne peut  impunément

Prendre l’autobus,

Quand une meute sanguinaire

Assassine, pille, dévaste au nom d’un dieu vengeur

Forgé dans l’horreur.

 

Honte à l’humanité !

Combien d’innocences piétinées ?

 

Qui a dit que l’homme faisait des progrès ?

 

Mon cœur saigne

L’angoisse monte

 

Les obscurantismes guettent

Hommes, femmes et enfants,

Humiliés, sacrifiés,

 

Barbarie !

 

O mon Dieu, jusques à quand ?

Ta patience est trop grande.

 

Notre civilisation s’éteint.

 

 





Comments